• 0,00 € EUR
    0
Vêtements de protection contre les ondes

Effets biologiques (sur la santé) des champs électromagnétiques

Qu'est-ce qu'un effet biologique ?

Un effet biologique est une réponse (une réaction) de l'organisme à un stimulus.
L'apparition des champs électromagnétiques non naturels et leurs développements sont des modifications de l'environnement vécues par l'organisme comme des stimulis.

Petit récapitulatif des effets biologiques

Les effets biologiques induits par les champs électromagnétiques (CEM) varient en fonction de la fréquence du champs et de la personne exposée. Nous ne sommes en effet pas tous «égaux» face à ces rayonnements: une personne peut être particulièrement sensible à certaines longueurs d’ondes et pas à d’autres. De plus les enfants sont notoirement plus sensibles que les adultes, et ce dès la conception.
Les champs électromagnétiques peuvent influencer nos organismes de multiples façons, dont notamment:

  • Excitabilité du système nerveux
    Les champs électro-magnétiques peuvent induire des courants circulants dans l'organisme qui entrainent la stimulation de tissus excitables (système nerveux, muscles...),
  • Echauffement
    Les champs électro-magnétiques peuvent également induire un échauffement des tissus, c’est ce qu’on appelle «l'effet thermique». C'est cette propriété de certains champs électro-magnétiques qui est utilisée pour chauffer les aliments dans les fours à micro-ondes.
  • Cancérogénicité
    L'Organisation Mondiale de la Santé classe les champs électro-magnétiques comme «probablement cancérogènes pour l’homme».

Mais, également, les micro-ondes et les très basses fréquences présentent une toxicité par la production de protéines de stress et par résonance avec les fréquences cérébrales. 
Il est désormais bien démontré que certaines champs électro-magnétiques peuvent désorganiser des processus physiologiques et décomposer des structures biochimiques, par exemple:

  • 
provoquer une perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau (hémato-encéphalique),
  • perturber la production de mélatonine et de nombreuses autres substances utiles,
  • déstabiliser les membranes de nos cellules,
  • provoquer des dommages génétiques.